BOMBUS, notre grainothèque participative et collective

Lancée il y a maintenant 3 ans, le projet de grainothèque d’ECOS déploie ses ailes, tout comme l’insecte dont il tire son nom. Bombus est en effet le nom latin du genre des bourdons, pollinisateurs rois de nos jardins.

Samedi 17 novembre, une grande séance de travail a réuni une dizaine de bénévoles actifs de ce projet. Désormais bien structurée, notre grainothèque produit et conserve aujourd’hui jusqu’à 2/3 des semences utilisées dans les jardins ECOS.

Pourquoi une grainothèque ?

La semence est à la fois le point de départ et la finalité de tout jardin. Dans sa vision de l’économie ciruclaire, ECOS favorise un jardin fonctionnant de manière cyclique, de la graine au plant, plant qui s’installe ensuite au jardin, puis du plus beau plant à la récolte, au séchage, au battage et au stockage de la semence.

Bombus permet à tou-te-s jardinier-e-s d’ECOS d’accéder gratuitement à une collection de semences locales de légumes, aromatiques, fleurs compagnes, engrais verts. Bombus les accompagne également dans l’apprentissage des techniques de semis, organise de mars à juin des trocs de semences mensuels. Bombus favorise ainsi l’autonomie des jardinier-e-s, qui apprennent à produire leurs propres plants, et s’affranchissent du système marchand.

Pour maintenir et enrichir cette grainothèque chaque année, Bombus propose des ateliers, des formations autour de la récolte de semences. Une grande fête du battage est ensuite organisée en octobre, où les jardinier-e-s producteur-trice-s de graines vont pouvoir battre leurs récoltes de graines. Débarrassées de leurs enveloppes, des tiges, somités auxquelles elles étaient rattachées, elles sont ainsi plus faciles à stocker pour l’hiver. Aujourd’hui, un grand nombre de ces jardinier-e-s producteur-trice-s contribuent à alimenter la grainothèque d’année en année, afin de pouvoir chaque printemps proposer des trocs.

Conservatoire de biodiversité

Les variétés ainsi conservées et diffusées sont de plus en plus adaptées au terroir Nantais. Elles gardent en mémoire epigénétique certaines conditions de leur croissance et de leur vie liées au terroir. De plus, le fait de sélectionner chaque année les graines venant des plus beaux plants nous permet d’améliorer les variétés. C’est le travail mené depuis 10 000 ans par les paysans du monde entier, auquel Bombus participe, à son humble échelle, sur le territoire.

Bombus propose des semences potagères mais diffuse aussi un ensemble d’aromatiques, plantes compagnes, qui vont favoriser la venue des pollinisateurs au jardin. Une autre façon de favoriser la biodiversité, animale et compagne, dans nos jardins.

La grainothèque sert aussi à promouvoir le jardinage écologique. En diffusant par exemple des engrais verts, Bombus propose d’accompagner les jardinier-e-s d’ECOS vers cette pratique, qui consiste à semer des variétés n’ayant pas pour objectif d’être récoltées, mais d’améliorer la qualité du sol, comme par exemple des plantes de la famille des fabacées (anciennement légumineuses) qui permettent de fixer l’azote inorganique de l’air et de le rendre disponible pour des plantes gourmandes en azote, ou certaines céréales (avoine, seigle) dont les racines permettront d’ameublir le sol en profondeur en amont de la saison suivante.

Plantes étonnantes

Bombus propose aussi de parrainer une plante étonnante, une plante inhabituelle ou rare comme un poivrier du Sichuan. La marraine ou le parrain aura alors la responsabilité de remettre, après récolte, des semences de cette plante adoptée, afin de la conserver dans la grainothèque.

Ce travail de conservatoire est essentielle à une grainothèque, les semences étant vivantes, elles ont une durée de vie limitée, certaines d’1 à 2 ans seulement. Il est donc essentiel de semer, cultiver, et récolter ces semences chaque année afin de ne pas perdre ce patrimoine génétique.

Une grainothèque participative et collective

Le montage de projet collectifs est dans l’ADN d’ECOS. Bombus n’échappe pas à cette façon de faire. Car si la grainothèque est belle et bien ouverte à tou-te-s, c’est aussi un ensemble de bénévoles qui chaque année récolte, bat, trie et stocke les semences, afin de pouvoir les proposer au printemps mises en sachet et pesées. Cette quinzaine de bénévoles retrouvent dans Bombus des valeurs qui leur sont chères, comme l’écologie, la solidarité, l’autonomie collective, l’entraide.

Samedi 17 novembre, les bénévoles de Bombus ont réparti leurs actions dans 5 grandes thématiques :

  • Evénements : organisation des trocs, de la fête du battage, des inventaires de graines, de visites chez des semenciers…
  • Production : définir les besoins de la grainothèque, récolter les graines
  • Montée en compétence : animation d’ateliers, de formations sur terrain pour la récolte
  • Diffusion / transmission : rédaction d’articles de fond sur les semences libres, information mensuelle en amont du troc / petites annonces, création de conférences grand public…
  • Etats des lieux : inventaires des graines, suivi des flux, tri des vieilles graines…

Comme vous pouvez le constater, le travail ne manque pas pour celles et ceux qui souhaiteraient rejoindre l’aventure Bombus !!!! Si vous souhaitez vous impliquer pour l’année prochaine, prenez contact avec ECOS : contact(at)ecosnantes.org.

La page Bombus sur notre site.

Les commentaires sont fermés