Où en est la Maison des agricultures urbaines à Nantes

Où en est la Maison des agricultures urbaines à Nantes ?

L’agriculture urbaine, c’est l’idée d’une agriculture tournée vers la ville, qui utilise les ressources de la ville, pour la ville. Une définition encore floue malgré les pratiques et projets émergents.

On y trouve à la fois des jardiniers urbains au sein des jardins familiaux et collectifs qui cultivent une partie de leur alimentation, des maraîchers en zone urbaine / péri-urbaine qui travaillent en circuit court et également les fermes urbaines, qui expérimentent une production à plus grande échelle au cœur des villes.

Dans une étude* réalisée sur l’autonomie alimentaire des villes, Nantes se place dans les 6 premières villes de France avec une moyenne de 6% des produits consommés produits localement. Nous sommes encore loin de la résilience alimentaire.

Le collectif Lab’AU s’est réunit pour montrer la diversité des agricultures urbaines sur le territoire et valoriser les différentes approches tant professionnelles qu’amateures.

Par ailleurs, il n’existe actuellement pas sur le territoire de la métropole nantaise de lieu de résidence (et d’exposition) autour de l’agriculture urbaine alors que le nombre de projets et d’initiatives ne fait qu’augmenter.

Les concepts de Fab-Lab, laboratoire de fabrication, ou encore de résidence, souvent utilisé dans le domaine artistique, ne sont pas encore associé à l’agriculture urbaine. Cependant nous sommes convaincus que ces concepts peuvent être intéressant pour développer l’agriculture en ville.

L’idée a donc germé de créer un lieu ressource, une structure permettant de rendre visible et de démocratiser l’agriculture urbaine, d’accompagner les citoyens et porteurs de projets, de fédérer un réseau d’acteurs autour de cette problématique.

Pour rappel, le projet est porté par un collectif d’associations nantaises et d’individus nommé le Lab’AU 44. Ce collectif est constitué des associations Ecos, Bio-T-Full, Nantes ville comestible et d’individus.

 

Un fab-lab ou lieu de résidence en gestation

Pour lancer les premières actions en 2019, le collectif de la Maison des agricultures urbaines à Nantes se concentre cet hiver sur la création d’une structure modulable, pour développer un fab-lab ou lieu de résidence autour de l’agriculture urbaine à Nantes. Ce lieu permettra d’accueillir toutes les personnes qui souhaitent tester, expérimenter et créer une idée en lien avec l’agriculture urbaine. L’objectif étant également de créer un lieu identifié et identifiable sur l’agriculture urbaine sur le territoire.

Cette micro-architecture permet de créer un premier lieu temporaire pour :

  • rendre visible la MAU en mettant des ressources à disposition
  • créer un lieu dans lequel des résidences d’agricultures urbaines peuvent se développer

 

Une micro-architecture pour découvrir les agricultures urbaines et expérimenter la transition

Cette micro-architecture sera modulable et démontable, se rapprochant d’un modèle de serre. Elle permettra de créer un lieu avec une architecture identifiable, dédiée aux questions d’agricultures urbaines qui pourra être déployée sur différents sites.

Cette micro-architecture sera implantée à la Papote que certains d’entre vous connaissent déjà bien pour y avoir suivi les cours de jardinage naturel de Claire-Marie ou pour y avoir festoyé ou encore échangé idées, graines et semences. Ce sera donc le lieu des premières expérimentations autour de cette notion de résidences d’agriculture urbaine avec pour objectif de proposer une construction collective le week-end des 4 et 5 mai lors des 48h de l’agriculture urbaine.

D’autres infos à venir… restez connecté


*
étude « L’Autonomie Alimentaire des villes. État des lieux et enjeux pour la filière Agro-alimentaire française. » réalisée par Utopies

Les commentaires sont fermés