Quelle est l’intervention d’Ecos dans le quartier Doulon-Gohards ?

Quelle est l’intervention d’Ecos dans le quartier Doulon-Gohards ?

L’association Ecos est une association reconnue d’intérêt général dans le domaine de l’environnement qui expérimente des projets transversaux liant écologie urbaine, art et pratiques alternatives.

Son but : réinventer la ville en repensant notre quotidien et en développant la réappropriation des espaces communs, publics et partagés de Nantes et sa métropole.

La réalisation de cet objectif passe par des actions concrètes autour de la végétalisation de la ville, le réinvestissement des communs par les habitants, l’embellissement du cadre de vie par le biais d’actions artistiques, la dynamisation des échanges entre personnes, la mise en place de solutions économiques innovantes et la préservation de la biodiversité. Privilégiant le collectif, elle est persuadée qu’il faut créer, ensemble, de nouveaux espaces de socialisation, d’échanges et de créativité…

En 2016, elle a été contactée par Nantes Métropole Aménagement dans le cadre du projet de Zac (zone d’aménagement concertée) Doulon-Gohards pour réaliser un état des lieux de 3 jardins familiaux du quartier, Jardin de la Croix-Rouge, jardin de Noë Garreau, jardin de la Papotière (utilisation des parcelles, dynamiques existantes, techniques de jardinage utilisées, liens et échanges avec le quartier).

Suite à ce premier travail, Nantes Métropole Aménagement a recontacté Ecos en 2017 afin d’étendre cet état des lieux à l’ensemble des jardins collectifs, ouvriers et familiaux du quartier, en intégrant le jardin des Chaupières, jardin du Bois des Anses et le jardin des Ronces.

Pour la réalisation de l’état des lieux, Ecos a ainsi pu aller à la rencontre des jardiniers sur leurs parcelles, découvrir leurs pratiques de jardinage, et recueillir leurs besoins et envies qu’elle a retranscrits sous la forme d’un ‘Carnet de voyage n°1 et n°2’. Ces documents sont en libres accès sur le site internet de l’association.

Parallèlement, Nantes Métropole Aménagement a demandé à Ecos de repérer les acteurs locaux qui travaillent, de près ou de loin, autour de l’agriculture urbaine dans le but de créer du lien entre ces derniers et les jardiniers du quartier. Les liens créés permettent d’initier des actions collectives, des échanges et de faciliter les pratiques de jardinage de chacun.

Pour faciliter cette dynamique, Ecos a ouvert le lieu « La Papote », maison mise à disposition par Nantes Métropole Aménagement dans le quartier. La Papote propose ainsi un lieu de vie et de rencontres autour du jardinage en ville, avec l’accès à des ressources, des matériaux, des ateliers et des événements.

Lors des visites dans les jardins, ECOS a constaté que le fonctionnement des jardins de Doulon-Gohards est très diversifié et que chacun présente des particularités propres : jardin auto-géré, individuel, collectif, aménagement par la ville ou les jardiniers.

Cependant, tous ont un point commun, les jardiniers sont très présents et investis sur leurs parcelles et nombreux sont ceux qui ont auto-construit la plupart des aménagements présents. Ils sont très attachés à leur petite oasis de verdure, qui parfois leur permet de nourrir leur famille une partie de l’année. La diversité des plantes cultivées y est très importante, et des échanges de semis, plants, graines, se sont développés entre voisins de parcelles. La convivialité est également présente au sein des jardins même si ceux-ci ont souvent peu d’échanges avec les autres jardins ou le reste du quartier.

Pendant ces deux années, les jardiniers ont aussi exprimé de nombreuses envies par rapport au quartier et à leur pratique de jardinage : bénéficier d’aménagements supplémentaires, notamment concernant l’accès à l’eau, apprendre d’avantage de techniques de jardinage au naturel, créer du lien avec d’autres jardiniers ou acteurs du quartier, mutualiser des outils et matériaux.

Le jardin des Ronces, avec ses cultures communes, s’inscrit dans cette dynamique citoyenne, autour de la construction d’espaces communs favorisant la biodiversité et le lien social. Il développe de nombreuses activités qui répondent à ces attentes : organisation d’événements collectifs, culture en permaculture, implantation de nouvelles espèces notamment de fruitiers, présence de ruches… tout cela dans une démarche collective et de transmission.

Ecos dans sa posture et ses missions de médiateur dans le projet urbain et son activité dédiée à l’écologie urbaine, souhaite transmettre ces attentes et besoins exprimés par les jardiniers et contribuer à la mise en place de solutions.

Elle souhaite ainsi par sa présence, défendre la conservation d’espaces à cultiver dans le quartier, la prise en compte des acteurs locaux dans le projet urbain, la création d’un lieu ouvert et citoyen dédié au jardinage naturel et urbain pour la transmission et le partage de savoir-faire, la préservation de la biodiversité et la transmission des semences libres et reproductibles, la création de lien social, la sensibilisation aux questions alimentaires.

Les commentaires sont fermés